L’Histoire du Rallye au Luxembourg

Tenter de retracer l’histoire du rallye au Luxembourg, c’est d’abord se replonger cent ans en arrière, aux balbutiements des origines de la compétition automobile de rallye. Et vu la multitude de type de rallyes que compte le Luxembourg, cela reviendrait à rechercher l’origine de toutes ces catégories de rallye. Ce qui ne serait pas chose aisée.

Néanmoins, la majorité des championnats de courses de rallye au Luxembourg servent de voyage de découverte de la ville de Luxembourg et de son histoire luxuriante, sa culture riche, sa gastronomie délicieuse et serally-792377_960_720s technologies excitantes, comme le Rallye de ville Discover Luxembourg organisé par Station.lu avec le soutien de la Ville de Luxembourg et du Luxembourg City Tourist Office en 2008 qui avait eu lieu pour la première fois le samedi 20 septembre 2008.

Mis à part ce genre de rallyes, il existe des compétitions comme les Boucles de Clervaux dont la troisième édition se déroulait mi-avril 2016. La victoire lors de cette édition est revenue à Christian Crucifix et Joseph Lambert au volant de leur Porsche 911. Cinquante voitures étaient inscrites pour l’édition 2016 de ce splendide rallye de régularité historique sur routes fermées dans la région de Clervaux. Cela correspond à une hausse de 79% par rapport à l’année précédente et confirme le succès de cet événement. En tout, 75% des équipages venaient de l’étranger, essentiellement de la Belgique, mais le rallye comptait également des participants de la France, de la Suisse, du Portugal et de l’Italie.

Malgré cela, comme dans tous les sports, il y a des dangers ; c’est ainsi qu’en 2004 est survenu un crash mortel au Rallye du Luxembourg au cours duquel le co-pilote d’une voiture de rallye, le Néerlandais Piet Bijvelds, 62 ans, a été tué lors d’une épreuve spéciale du rallye, près d’Ettelbrück. Lors de la 8ème épreuve spéciale, la voiture des Bijvelds, père et fils, a dérapé à l’abord d’une chicane et a percuté un rocher avant de s’immobiliser contre un mur. Le passager, père du pilote, n’a pas survécu à l’accident.