Il Faut Plus que des Pédales de Sport pour Être un Pilote de Rallye

Pour faire du sport automobile, en particulier du rallye, il faut avoir un équipement spécialement conçu à cet effet. Cependant, le meilleur équipement du monde ne servirait pas à grand-chose si le pilote n’a pas les notions et compétences nécessaires pour la course en général et le rallye dans notre cas.

Piloter lors d’une course de rallye peut s’avérer extrêmement dangereux sans la maîtrise de certaines notions indispensables lorsque vous roulez à très grande vitesse. Nous exposerons ici quelques-unes de ces notions.

  • Le freinage pied gauche : c’est une technique que l’on emploie le plus souvent dans les grandes courbes afin de parvenir à un mouvement optimal. Elle consiste à freiner du pied gauche pour pouvoir gérer en même temps l’accélération. Sur les modèles équipés de turbocompresseur, ce type de freinage, lorsqu’il est utilisé en conjonction avec l’accélération, garanti de pouvoir conserver la pression au niveau de l’admission et donc de réduire le temps mort du turbo avant de reprendre l’accélération.
  • Le sous-virage : il se produit quand les roues avant de la voiture glissent en courbe. C’est la conséquence d’une trop forte accélération en courbe avec une traction ou avec une propulsion ou encore en cas de blocage de roue. En cas de sous-virage à l’accélération, il faut relâcher doucement l’accélération pour remettre du grip sur le train avant. Lorsque cela survient au freinage, il faut y aller avec une traction et débrayer en évitant de surbraquer. Surtout n’écrasez pas les freins. Cela ne fait qu’amplifier le problème.
  • Le survirage : les roues avant accrochent et les roues arrières glissent. Ceci se traduit par une forte tendance du train-arrière à vous passer devant. Cela se produit lorsqu’on accélère trop fort avec une propulsion et qu’elle passe par la puissance au sol, ou avec certaines tractions. Pour corriger le tir, contrebraquez doucement. Dans le cas d’une propulsion, laisser un soupçon de gaz afin de réduire le patinage mais gardez la pression sur le train-arrière. Sur une traction, débrayez.

Cette liste est non exhaustive.